top of page

Les plus beaux rejets de votre Runner! (Un bêtisier à vous filer le frisson!)

Nota bene: les pépites, c’est la compilation de l’histoire personnelle de la Team FJ (100% féminine aujourd’hui). Pourtant, pas de question de genre, ou d’exclusion! Les runneuses sont aussi époustouflantes que les runners et les chasers sont autant endurants (pour ne pas dire durs de la feuille), version Yin ou version Yang. Pendant votre lecture, adaptez les accords pour vous: c’est un texte pour vous.





Parce qu'il vaut mieux en rire, non....? Quelle magnifique parade à l'inépuisable créativité de votre runner! Essayez un peu, pour voir : choisissez une de ses plus remarquables saillies de mauvaise foi ou de fuite à Tombouctou. Peine de coeur et désert affectif mis à part, disséquez-la, et savourez son absurdité dans sa pleine largesse. Ceci fait, invitez vos copines (de préférence flammes jumelles comme vous) et, autour d'une bonne pinte de mojito, bidonnez-vous à lui en faire bourdonner les tympans pire qu'un gong tibétain. Vous vous sentirez mieux immédiatement !


D'ailleurs, écrivez-nous pour nous faire partager vous aussi vos pépites ! C'est collector!

Avertissement préalable :

Attention ! Cet article est susceptible de DÉ-FI-NI-TI-VE-MENT éjecter votre lien flamme jumelle de son image pastel bleu et rose sur fond de nuages irisés et d'envol d'angelots!

Soyez avertie!

(Ouiiiiiiiii, ouiiiiiiii, je sais, le parcours flamme jumelle c'est la grâce d'un amour hors des normes et du temps, la purge de vos blessures et l'ouverture spirituelle à la clé. Un inestimâââble cadeau. C'est vrai.

C'est aussi, at last but not least, votre runner dans ses pires retranchements. Et vous avec. Or, deux êtres, mêmes des plus lumineux, acculés à leurs blessures, c'est pas de la tarte et pas joli joli. La preuve! )

(En cas, suite à cet article, d'exercice de tir au 22 long rifle direction le popotin de votre runner, la maison décline toute responsabilité. )


Mode d'emploi avant lecture :

- si ce recueil génère en vous des propos sages, pondérés et empathiques (du type : "il est juste blessé ici, ça vient probablement de son enfance. Avec un peu de patience....") : vous êtes probablement au début de votre parcours (il faut bien démarrer !) Attendez de vous faire latter l'ego et la tronche en long, large et travers et repassez dans quelques mois.

- si, au contraire, cela fait émerger chez vous un incoercible fou-rire nerveux : bravo, vous avez compris où vous avez mis les pieds ! Vous êtes en bonne voie! (Comme dirait mon frère : "le parcours flamme jumelle, tu as choisi et signé ! Bon... ce jour là, tu avais descendu 2 bon litres de rhum...")

- si les anecdotes suivantes font lever en vous une fureur du fond des abysses de l'enfer, si vous êtes traversée par de doux adjectifs (tels que : infect, ignominieux, impardonnable... accompagnés bien sûr d'une inédite tendance au meurtre ou à tout lâcher sur la tête de Runner en un Hiroshima verbal) : toutes mes félicitations !! Vous êtes en passe de bouter la dépendance à l'Élu hors de votre vie et de votre aura! Champagne !! (Et je vous renvoie à l'article idoine "Pulvérisez la dépendance à votre runner".)

- si ces mots vous font sourire finement, vous rappelant de lointains souvenirs aujourd'hui surannés : vous êtes le Dalaï Lama et Rambo réunis. Plus de dépendance chez vous, et votre runner est probablement en train de se regarder le nombril au microscope. Jubilez et n'en finissez pas de vous auto-congratuler!


Allez! C'est parti pour les pépites !

Pépite 1 : la plus courante.

- Runner et Chaser en conversation à bâtons rompus depuis 3h48 minutes, sur la pluie, les impôts, votre voisine... : "blablablablablablablablabla" (.... complicité extrême, fusion des énergies, distorsion du temps... tout ça )

- Chaser (qui s'enhardit, la bouche en coeur ) : "Mon runner chéri d'amour, si nous parlions un peu de nous ?"

- Runner (soudainement glacial et se raccrochant à des prétextes aussi faux que fallacieux tel que "ma femme vient de rentrer, la crèche a appelé, le facteur sonne à la porte et les chiottes sont bouchées ") : "... euh... Je dois y aller. "

S'en suit, bien sûr, un silence de 6 mois. Minimum.


Pépite 2 : l'art du runner de s'emmêler les pinceaux, même après 2 ans de relation passionnée.

- Runner (traversé malgré lui par une vague de love / mais qui ne veut absolument pas la voir / mais elle est là tout de même / mais ne la nommons surtout pas et soyons désinvolte, n'ayons l'air de rien) : " Tu es bouleversante, sublime, magnifique, j'aimerais être le roi de tes désirs, ma reine... bref, je t'APPRECIE !"

- Chaser (mi-attendrie mi-hilare mi-furieuse car c'est la 250 ème) : " t'u n'as pas un autre verbe en A...? Moi je t'aime ."

(Définition du verbe apprécier selon l'encyclopédie du runner : être terriblement, viscéralement et durablement attiré par une femme, avoir besoin de la voir sous peine de manque et désirer du fond de son coeur la rendre heureuse chaque jour que Dieu fait.... hem!...)

(Un jour, Runner vous dira :" je ne parle pas d'amour, c'est culturel. ... CULTUREL?????... What the hell..?? )


Pépite 3 : de la contradiction virtuose

- Runner : "J'ai besoin de toi et tu me manques !" (Vous noterez le remarquable chemin déjà parcouru !)

- Chaser (qui aimerait élargir d'un millimètre l'espace relationnel usuel aussi vaste qu'un timbre-poste) : " et si on se voyait un peu plus ? Un ciné par exemple ?"

.... 3 heures de silence religieux puis ...

... suspense...

- Runner : " n'oublie pas que nous ne sommes QUE une relation extra-conjugale."


Pépite 4 : la révélation fulgurante

- Runner (littéralement traversé par une onde sadique) : " J'ai rencontré ma flamme jumelle cet été. Elle est blonde, porte du 95D, s'appelle Rihanna et ce n'est pas toi!"

- Chaser (lente digestion du boa ) : "........."

(Chaser, héroïque, reconnaîtra ses torts : "ok, je n'aurais pas dû te bassiner avec cette histoire de flamme jumelle. " Mes respects, Chaser.)


Pépite 5 : l'inénarrable orgueil (en vrai, la trouille bleue qui rend les tripes liquides et fait perdre le sens commun. Mais ça, il ne l'avouera jamais)

- Chaser : " A quelle heure se voit-on demain, stp? J'ai mes 2 enfants, j'aimerais m'organiser."

- Runner (battant des records de mauvaise foi) : " Je suis dans l'impossibilité ABSOLUE de te donner un horaire, tu comprends, j'ai dépassé depuis longtemps ces bas enjeux matériels et je suis bien au-dessus de cela. D'ailleurs, jeune padawan, tu devrais en prendre de la graine et t'inspirer de mon infinie sagesse. Si tu veux seulement approcher ma lumière, je te recommande une retraite silencieuse dans le Vercors de 3 semaines. Et pour mettre cette haute considération en application tout de suite, je vais m'adresser à toi uniquement par la force de mon esprit désormais."


Pépite 6 : ma préférée.

- Chaser (cherchant désespérément une assurance) : " Je t'aime profondément. Et toi? Que ressens-tu? »

- Runner (bref mais intense) : "... on ne peut pas qualifier une intensité... " (ou quantifier une densité ? Ou dédensifier une qualité...? ... j'ai beau tourner la maxime de tous côtés, le mystère reste entier..."


Je ne mentionne pas les silences de 4 ans et demi (APPEL REJETÉ en lettres capitales sur votre téléphone ), ni la manie qu'a le runner d'aller faire sa vie dans les Alpes Suisses ou à Ouagadougou.


Vous aussi vivez cela? Cela vous rappelle vaguement quelque chose?

La seule question raisonnable maintenant serait : mais pourquoi diable acceptez-vous tout cela?

Une considération légèrement contrariante : il faut être deux pour faire une relation toxique, non..?


Allez, en miroir (parce que c'est justice), voici :

Les plus beaux moments d'aveuglement amoureux du chaser (qui non seulement tend le bâton, mais flèche aussi la cible, juste au cas où. )


Par exemple :

Runner ne vous propose aucun horaire de rdv digne de ce nom. Vous, Chaser, attendez misérablement 45 min sur le trottoir que l'Élu daigne vous recevoir. Non pas 1 fois, exceptionnellement, mais 100 fois par an!!

(Vous n'avez rien compris, Chaser! Le minimum serait de lui offrir en plus une gerbe de fleurs, une pyramide de macarons Pierre Hermé et de vous excuser platement d'avoir omis le Moët et Chandon!)


Ou encore :

Vous bouleversez votre agenda et vous pliez en 25 dans le but de passer une heure avec le précieux des précieux. Qui ne relève pas la tête de son livre de compte. Et, quand il vous remarque enfin, vous emmène en balade romantique dans un magasin de casseroles, où vous n'aurez pas 30 secondes de sa délicieuse attention.

Vous... vous restez souriante, polie, affable.

(Non mais...?! Qu’est-ce qui ne tourne pas rond dans votre tête ??)


Mais aussi :

Vous dispensez à votre runner de généreuses heures d'écoute et de conseils. (Avisés. Car du travail sur vous, vous en avez fait. Vous.)

Ce qui fait que, par la merveille de vos soins, votre runner renaît tel le Phoenix, enfin apaisé dans sa relation avec sa femme, et, dans un bel élan, entérine ses choix familiaux et renouvelle ses voeux nuptiaux. Beau résultat!

(Quand il vous annoncera triomphalement, non pas qu'il accourt vers vous avec un solitaire en diamant comme vous le mériteriez, mais qu'il achète un camping car pour visiter la région PACA avec bobonne, et ce grâce à vous, vous comprendrez l'étendue de votre erreur.)


Ça y est?? Vous avez saisi ???

Être magnifique que vous êtes, vous méritez le R.E.S.P.E.C.T.

Le vôtre envers vous-même, pour commencer.


Quelques basiques :

- votre runner ne vous offre aucune condition de rdv acceptable ? Déclinez et tirez-vous ailleurs. Simplement.

- il vous laisse dans le flou? Faites de même.

- il coupe la communication? Vous aussi! (Vous, exactement comme Sa Majesté, avez teeeeeeeeeeeellement plus important à faire!)

- il disparaît 3 ans? C'est parfait! La terre est pleine d'hommes extraordinaires pour qui l'idée de vous aimer et vous respecter ne déclenchera pas de crise brutale de delirium tremens.


Choisissez-vous!

(Oui, je sais, votre sentiment d'abandon est grand. Mais rassurez-vous, votre runner est comme le transilien Paris-Pontault. Il finit toujours par repasser.)


Et merci à toute la Team flamme jumelle pour ses savoureuses pépites !!


Et vous, ami.es Runners / Runneuses? racontez-nous vos collectors!! On prépare le pop-corn pour nous régaler de vos best-of Chasers!

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page